Le parc urbain Bangr-Wéoogo : une aire de conservation de la diversité floristique au coeur de la ville de Ouagadougou, Burkina Faso

The urban park Bangr-Wéoogo : an area of the conservation of the floristic diversity in the city of Ouagadougou, Burkina Faso

Les résultats de 227 relevés phytosociologiques selon l’approche phytosociologique effectuées au Parc Urbain Bangr-Wéoogo de Braun-Blanquet (1932) montrent que malgré son contexte de forte pression anthropique avec plus 
Les résultats de 227 relevés phytosociologiques selon l’approche phytosociologique effectuées au Parc Urbain Bangr-Wéoogo de Braun-Blanquet (1932) montrent que malgré son contexte de forte pression anthropique avec plus d´un million d’habitants aux alentours, cette forêt urbaine conserve encore de nos jours une diversité floristique appréciable avec 327 espèces inventoriées comprenant 117 espèces ligneuses et 210 espèces herbacées. Cette flore qui est répartie dans 11 groupements individualisés grâce aux espèces différentielles, est constituée essentiellement de phanérophytes et de thérophytes. La répartition phytogéographique des espèces montre leur appartenance à plusieurs empires phytogéographiques dominés par les espèces Soudano-Zambeziennes et Pantropicales. La richesse floristique du parc qui contraste avec son environnement, est le résultat d’une politique d’aménagement et de conservation efficace de la biodiversité initiée par l'État et ses partenaires depuis 1936. Mots clés: Flore, conservation, aménagement, spectre biologique, Parc Urbain, Ouagadougou, Burkina Faso, groupements végétaux
show moreshow less
The results of 227 relevés taken in the urban park of Bangr-weoogo by applying the phytosociological approach of Braun-Blanquet (1932) show that the park, consisting mainly of forest formations, still has an important sp
The results of 227 relevés taken in the urban park of Bangr-weoogo by applying the phytosociological approach of Braun-Blanquet (1932) show that the park, consisting mainly of forest formations, still has an important species richness in spite of the high human pressure caused by more than 1 million habitants in the surroundings. The total number of species is 327 comprising 117 woody species and 210 herbaceous species. The flora forms 11 plant communities and is mostly constituted by phanerophytes and therophytes. The phytogeographical distribution of species shows that Soudano-Zambesian and pantropical species are dominating. Key words: Flora, conservation, management, biological spectrum, urban park, Ouagadougou, Burkina Faso, plant communities
show moreshow less

Download full text files

Export metadata

  • Export Bibtex
  • Export RIS

Additional Services

    Share in Twitter Search Google Scholar
Metadaten
Author:Assan Gnoumou, Adjima Thiombiano, Karen Hahn-Hadjali, Basile Abadouabou, Moustapha Sarr, Sita Guinko
URN:urn:nbn:de:hebis:30-61061
Document Type:Article
Language:French
Date of Publication (online):2008/12/17
Year of first Publication:2008
Publishing Institution:Univ.-Bibliothek Frankfurt am Main
Release Date:2008/12/17
Tag:Burkina Faso ; Ouagadougou ; biological spectrum ; conservation ; flora ; management ; plant communities; urban park
Source:Flora et Vegetatio Sudano-Sambesica, 11, 35-48
HeBIS PPN:209496452
Institutes:Institut für Ökologie, Evolution und Diversität
Dewey Decimal Classification:580 Pflanzen (Botanik)
Sammlungen:Universitätspublikationen
Sondersammelgebiets-Volltexte
Licence (German):License Logo Veröffentlichungsvertrag für Publikationen

$Rev: 11761 $